Des experts du secteur Social et Médico-social intègrent nos méthodes à leurs références

A travers leur ouvrage « Manager la RSE dans un Environnement Complexe. Le cas du secteur Social et Médico-social français », Sandra Bertezene, Professeur, Titulaire de la Chaire Gestion des services de santé – Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et David Vallat, Maître de conférences Université Lyon 1 – laboratoire TRIANGLE (UMR CNRS 5206 – ENS de Lyon), tous deux docteurs en sciences de gestion et sciences économiques se réfèrent aux méthodes de Yasmina Sahed-Granger et Anne-Laure Boncori pour illustrer la manière dont les organismes du secteur social et médico-social français peuvent intégrer leurs parties prenantes à leur projet de Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE).

Afin de contribuer à éclairer les responsables et acteurs de ces organismes (CTR, ASE, EAST, EPHAD, etc.) qui présentent les caractéristiques d’un environnement complexe, Sandra Bertezene et David Vallat expliquent que l’intégration des parties prenantes dans un projet de RSE est tout aussi complexe. Selon eux, la réponse la plus complète passent par une démarche de RSE systémique et donc d’intégration de toutes les parties prenantes, « y compris les plus éloignées comme les associations de familles, les médias, ou la société en général ». Dans ce contexte, les auteurs rappellent que la méthode développée par Yasmina Sahed-Granger et Anne-Laure Boncori, respectivement Fondatrice et Expert Associée de Genyendo propose d’apporter « deux avantages majeurs […] : faciliter la mesure de la performance de l’organisation par rapport aux attentes des parties prenantes, mais également devenir plus crédible aux yeux des parties prenantes du fait de la mesure objective issue des indicateurs. »

Manager la RSE dans un environnement complexe -Le cas du secteur social et médico-social français